Archives de Catégorie: Encre

Esprit de contradiction & Mauvaise foi

En fait je voulais te parler de Barthes & moi. Mais pour ça, il faut d’abord que je te raconte ma vie (t’es bien installé, là?). Donc je ne te parlerai (un peu) de Barthes, qu’à la fin (ô malin stratagème qui crée le suspense! Quel scoop interplanétaire te sera révélé?)

CHAPITRE 1

Dans le château familial, face à la bibliothèque, la Princesse QuiSenFoutDuPetitPoisSousSonMatelas s’arrache les cheveux et hurle de dépit: « Mais y’a rien de bien à lire dans cette fichue chaumière!?!! » (version bibliothécaire du fameux « Mais j’ai rien à me mettre! » qui viendra bien assez tôt). La Reine Mère arrive en urgence pour porter secours à Fifille et lui conseille (pour la cent-millième fois) de laisser sa chance à Dostoïevski et ses Frères Karamazov. Réponse subtile et hautement réfléchie de la Princesse: « Nan! Ça a l’air nul et ringard. »

Lire la suite

Publicités

6 Commentaires

Classé dans Encre

Le Libraire (de mes rêves)

Ces armes étaient des phrases et ces phrases, le libraire les avait prises dans des méthodes de langues étrangères. (…) Et sa préférée parmi toutes: « Il y a beaucoup de choses intéressantes à apprendre sur les icebergs. » (…)

Le libraire essayait parfois d’imaginer la personne qui avait réussi à écrire la phrase sur les icebergs, qui s’était dit sans sa tête « Il y a beaucoup de choses intéressantes à apprendre sur les icebergs », et qui ensuite l’avait écrit, et qui s’en était servi d’exemple dans une méthode de langues, parmi d’autres phrases elles aussi magnifiques, mais qui n’avaient sans doute pas le pouvoir de celle-là, bien que le libraire ne les eût pas toutes essayées.

Le libraire n’avait rien contres les icebergs et ne doutait pas qu’il y a avait beaucoup de choses intéressantes à apprendre sur eux, comme sur tous les phénomènes naturels, mais penser cette phrase! Mais l’écrire! … Et la dire!… Quelle merveille!

J’ai vraiment eu du mal à choisir la citation. Et je n’en suis pas encore tout à fait satisfaite. Tu sais que je fais des cahiers de livres. Pour te parler de celui-ci, je suis allée replonger dans mes cahiers, voir quelles citations j’avais relevées. J’avais écrit le titre, auteur, éditeur et compagnie. Puis: rien. Si ce n’est la remarque: « il faudrait prendre le roman en entier en notes, ou presque. » Merci, ça m’aide beaucoup!

Je te parle actuellement d’un livre de Régis de Sà Moreira: Le Libraire. C’est mon chouchou ^^, mais il est terriblement difficile d’en parler! Essayons quand même.

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Encre

« Pianissimo Pianissimo »

« -Grisaille? Qu’est-ce que c’est?

-C’est ce qui domine le monde en douce. Mais ça n’a rien de matériel. En fait, je ne peux pas l’expliquer avec des mots. Ce n’est pas un virus comme la grippe aviaire, ce n’est pas non plus un fantôme, ni un monstre ni un démon. Simplement on en trouve partout. Ils transforment n’importe quoi en gris.  (…) Je ne sais pas si c’est vivant ou mort. Je sais juste qu’une fois atteints de grisaille, les êtres humains et les couleurs perdent de leur éclat. L’homme alors ne peut plus s’émouvoir. La grisaille raffole des sentiments humains. Quand elle te mange le cœur, tu n’es plus qu’un zombi sans cœur et accablé de soucis. »

Ça, c’est un bouquin qui m’a bluffée. Vraiment. Pour deux raisons. Attends, d’abord je te dis de quoi on parle.

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans Encre

Le lièvre de Vatanen est chez moi

Vatanen se plaça au centre de la chaîne. Les hommes se dispersèrent dans la forêt, des cris retentissaient dans les bois enfumés. Vatanen se dit que la vie était pleine de surprises: il y a un mois encore, il était assis, morose, au bistrot du coin avec un verre de bière tiède à la main, et maintenant, il était dans ce désert brûlant, enveloppé de fumée, le sac plein de poissons humides, la sueur aux fesses.

« Plutôt mille fois ici qu’à Helsinki », sourit Vatanen à travers ses larmes.       (p. 71)

Bon, ok, avant d’aller plus loin, je te donne la vraie raison pour laquelle j’ai craqué sur ce bouquin… C’est parce qu’il ressemble à ça:

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Encre